18 janvier – Ève Doyon, la tricoteuse d’émotions

1397808_10154815070485564_8104305643078001319_o.jpg

Manoir Globensky – 19h30

Cette inventeuse d’histoires ayant le goût d’imaginer le monde pour le rendre encore plus brillant, observe l’humain depuis longtemps.

En janvier, elle racontera l’histoire de sa maison. Celle des amours purs et déchirants, celle ayant traversé la guerre, celle porteuse de vie, de la famille. La maison de l’enfance, témoin du passage d’une lignée de femmes fortes et si inspirantes.

Avec sa verve naturelle et son rire légendaire, Ève Doyon se promène entre tradition et création, entre enfance et maturité.

 

15 février – Chroniques sur la fragilité de Christine Bolduc

festival-international-contes-en-iles-christine-bolduc-2018.jpg

Manoir Globensky – 19h30

C’est un manifeste pour le droit à la fragilité.

L’histoire loufoque et touchante d’une jeune femme vulnérable. Une rencontre riche avec les sensibles et les exclus. Un éveil à la compassion et à la beauté du monde dans son imperfection.

À une époque où performance, force, contrôle et succès sont valorisés, le droit à la fragilité doit être exigé, respecté.

Chroniques de la fragilité est l’aboutissement d’une longue démarche ; celle d’un tissage doux et lumineux, d’une ode à la vulnérabilité.

Dans le dénuement et la simplicité du conte, la parole donnent vie à une écriture sensible, poétique et actuelle.

21 mars – Éric Michaud, le menteur

Eric 11-17-101.jpg

Manoir Globensky – 19h30

Depuis 1995, Éric Michaud promène ses histoires d’oreilles en oreilles.

Il découvre en 2009 l’art du mensonge au prestigieux «Concours international de menteurs» de Moncrabeau en France, qui couronne des menteurs hors normes depuis le 18e siècle.

Il remporte le titre et devient le 1er non-Européen à être sacré Roy des menteurs. Avec humour et émotions, il vous amène dans son monde à lui, l’espace d’un moment.

18 avril – Spécial Chine – Aurore Liang

329C8945-435D-4C7D-8228-EB45882105A8.jpeg

Manoir Globensky – 19h30

La conteuse AURORE LIANG sera accompagnée de ses musiciennes, HE LI et HENG LIU.

La Chine est empreinte de plus de 5000 ans d’histoire. Cette histoire est transmise par les Chinois à l’aide de mots et d’images fabuleuses que nous retrouvons au travers de légendes ancestrales.

Lors de cette soirée orientale, vous aurez l’occasion d’entendre trois légendes qui ont popularisé le folklore de ce pays.

Elle sera assistée de He Li, musicienne de Pipa et de Heng Liu, musicienne de Guzheng, qui vous accompagneront dans ce voyage de découverte grâce à des instruments datant de plus de 2000 ans d’histoire.

16 mai – L’oncle bébé d’Isabelle Gosselin

 

Mon oncle Bébé Isabelle Gosselin Photo 4540 Cr..Laurent Frey.jpg
Manoir Globensky – 19h30

Auteure, comédienne-conteuse et violoniste Isabelle Gosselin présentera Mon oncle Bébé.

Une improbable amitié se crée entre un vieillard, mon oncle Bébé et la fille; deux êtres bien différents. Chocs de générations, de culture, d’éducation. Dans l’apprivoisement, survient peu à peu le goût d’essayer de changer. Alors que la mort s’approche peu à peu, mon oncle Bébé modifie son regard sur ce milieu rural qui l’a vu naître, jusqu’à y voir la beauté.

Solo intime d’une comédienne-conteuse et violoniste : un hommage à l’amitié forte et vraie qui subsiste même au-delà de la mort…

 

Des contes phares |19 janvier |19h30

Avec Les contes phares, CARO B-D et ARIANE D-C proposent des histoires inspirées des récits de la fille du gardien du phare de Pointe-des-Monts, sur la Côte-Nord.

 Chacun de ces contes évoquent l’immensité du fleuve, sa puissance sublime, la rencontre avec l’autre, le retour aux origines, l’isolement et l’entraide caractéristiques de la vie quotidienne dans cette contrée éloignée.

 Issues du milieu de la scène, CARO et ARIANE ont tant de choses à raconter qu’elles ont quitté leur fleuve bienaimé pour parcourir la Belle Province et ainsi laisser des traces de leur pays ici et là.

Romance mystique |16 février |19h30

HABIBA NATOO, cette charmante conteuse aux accents du Madagascar sait captiver son auditoire avec ses histoires teintées d’exotisme.

Au fil des saisons de la Vie, la graine de l’Amour se transforme, se forme et se réforme, pour aboutir au carrefour des Étoiles, perchée sur la plus haute branche de l’Arbre aux mille racines. Un soupir ou un sourire accompagnera l’ultime vœu. 

Au fil des saisons de la Vie, le Jardin du cœur a ses raisons… que la raison ignore. Un murmure dans le vent: Je t’aimerai encore, au-delà du vivant.

Une balade romantique et mystique teintée de contes des quatre directions du monde.

HabibaNathoo-MURMURESdePlumes-2018-Photo Roger Forget-retouchée par H.N.   

En Con’Certo |16 mars |19h30

 

ALmarsJPG.JPG

Marionnettiste, musicienne et conteuse, ARIANNE LABONTÉ porte ses histoires éthiques et poétiques tant aux adultes qu’aux enfants.

Le 16 mars, elle présentera Con’Certo, un conte musical où jeux de mots et notes musicales se marient avec créativité et harmonie.

Cette ode à la liberté qui se promène entre le slam, le conte et la turlutte, touche droit au coeur.  Quand le violon module, le «ré-si» se transforme en fable majeure! On peut alors«s’entendre» à tout!

Sur les traces des Anciens|20 avril|19h30

 

KR

KATIA ROCK raconte ses racines, celles des Anciens Innus de Mani-Utenam comme Shaush et Kananine, qui remontaient  vers les territoires de chasse à la fin de l’été à chaque année pour y passer l’hiver, comme toutes les familles de leur tribu.

Or, en ce décembre de 1923, ils ne trouvèrent rien à chasser. L’outarde trouvée au piège à martre était-elle un présage funestre?

Bien connue chez les Premières Nations, la chanteuse amérindienne originaire de la Côte-Nord, KATIA ROCK, ajoute le conte à son arc d’artiste. Elle offrira une soirée unique, à son image.

 

Le pari du silence |18 mai | 19h30

 

nbmai-1.jpg

La conteuse NADYNE BÉDARD propose Le pari du silence en partageant les incroyables souvenirs de son aïeul Philias Bédard, cet agriculteur aventurier du Klondike des années 1920 et chanteur de folklore en son temps.

Depuis plus de dix ans, NADYNE BÉDARD livre ses contes, tantôt contemporains, tantôt inspirés de notre mémoire collective, avec la verve naturelle qui ont fait sa renommée. (Photo : Tourangeau photographe)