festival-international-contes-en-iles-christine-bolduc-2018.jpg

Manoir Globensky – 19h30

C’est un manifeste pour le droit à la fragilité.

L’histoire loufoque et touchante d’une jeune femme vulnérable. Une rencontre riche avec les sensibles et les exclus. Un éveil à la compassion et à la beauté du monde dans son imperfection.

À une époque où performance, force, contrôle et succès sont valorisés, le droit à la fragilité doit être exigé, respecté.

Chroniques de la fragilité est l’aboutissement d’une longue démarche ; celle d’un tissage doux et lumineux, d’une ode à la vulnérabilité.

Dans le dénuement et la simplicité du conte, la parole donnent vie à une écriture sensible, poétique et actuelle.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s